26 déc

Pour l’achat d’un appartement en vente à Marly-le-Roi, essayez d’obtenir la transférabilité de votre prêt !

153©-Stéphane-Masclaux-copy

Vous comptez acheter un appartement à Marly-le-Roi ? En période de taux bas, la transférabilité du prêt se révèle être une option très intéressante que les courtiers en crédit immobilier conseillent vivement à leurs clients lors de la souscription d’un crédit. Malheureusement, cette pratique tend à disparaître.
Alors qu’une nouvelle banque nationale vient d’annoncer la suspension de la transférabilité de ses prêts immobiliers, cette solution devient en effet de plus en plus rare dans le paysage bancaire français. Pourtant, avec le niveau actuel des taux, la transférabilité du prêt est une option très avantageuse : en cas de remontée des taux, elle permet de conserver son prêt immobilier pour l’achat d’un nouvel appartement à Marly-le-Roi, avec des économies sur sa mensualité chaque mois à la clé ! Cela représente un avantage concurrentiel pour les banques qui la proposent encore, mais représente également un coût.

Comment ça fonctionne ?
C’est très simple : normalement, lors de l’achat d’un nouveau bien, lorsqu’on est déjà propriétaire, la pratique la plus utilisée est de rembourser son prêt au moment de la revente et d’en souscrire un autre pour financer le nouveau bien, en s’acquittant au passage de frais non négligeables (indemnités de remboursement anticipé, nouvelle garantie…) et démarches liés à la souscription de l’assurance notamment.

Lorsque vous achèterez un appartement à Marly-le-Roi, au moment de souscrire votre prêt immobilier à un taux imbattable, demandez à la banque de vous accorder un prêt transférable. Encore rare en France, cette option de crédit permet d’acquérir, par la suite, un nouveau logement, plus grand, tout en conservant son prêt initial, au taux négocié à l’époque, ce qui réduit en plus considérablement les frais. Stratégique, non ? Alors, vérifiez donc que la banque que vous sollicitez la propose et que cette possibilité est bien inscrite dans l’offre de prêt.

C.V. / Bazikpress © Stéphane Masclaux

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée