5 Août

Votre agence immobilière de l’Étang-la-Ville vous rappelle certaines vérifications avant d’acheter

Vous êtes prêt à réaliser votre projet d’achat immobilier à L’Étang-la-Ville ? Toutefois, cela implique des démarches : trouver la banque qui accepte de vous accorder les fonds, négocier les taux de crédit et les conditions, déchiffrer une offre de prêt… Votre agence immobilière de L’Étang-la-Ville vous guide sur quelques points.

Vérifier le taux de crédit immobilier
Par sécurité, il est conseillé de choisir un taux fixe qui vous garantit les mêmes conditions (taux, durée, mensualité) tout au long du crédit. Pour toute souscription d’un prêt à un taux fixe, la banque doit obligatoirement vous indiquer le TAEG (Taux Annuel Effectif Global). Ce dernier comprend l’intégralité des coûts du prêt : le taux d’intérêt, les frais de garantie, le taux de l’assurance emprunteur, les frais de dossier et tous les frais annexes. Il est donc important de prendre en compte le TAEG comme coût total de votre emprunt et non le taux nominal du crédit immobilier. Si vous devez comparer plusieurs offres, comparez le cout global des intérêts et le TAEG.

Comparez les prix de l’assurance emprunteur
La banque propose systématiquement à l’emprunteur de souscrire son assurance emprunteur appelée communément « assurance groupe » qui permet de garantir le prêt en cas de problème de santé. Par simplicité, la majorité des clients signent sans se poser de question. Une erreur ! Le coût de l’assurance a un impact certain sur le coût global d’un crédit immobilier et donc la mensualité. Après le paiement des intérêts, il s’agit du 2e poste de dépense d’un prêt immobilier. Pour faire des économies, comparez absolument les prix.

N’oubliez pas les frais annexes
Un crédit immobilier engendre des frais supplémentaires dont il faut tenir compte avant de signer son offre. Ces frais s’ajoutent au montant du crédit et sont payables au déblocage des fonds. Il faut donc les débourser tout de suite d’où l’importance pour l’acheteur de les anticiper. D’abord, il faut prévoir le coût lié aux frais de garantie. Cette garantie (caution ou hypothèque) exigée par la banque la protège en cas de non-paiement des échéances de prêt par l’emprunteur. Ensuite, il y a les frais de dossier de la banque. Ils sont bien sûr négociables. Les emprunteurs présentant un bon profil peuvent envisager une négociation, voire la suppression des frais de dossier en échange de la souscription d’un contrat d’assurance habitation.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée